JUIN SANS TROP DE SOLEIL MAIS BEAUCOUP D’ACTION

Publié le par eric montes

Mardi 3 : début des permanences en mairie

 

Les services municipaux ont demandé aux adjoints s'ils souhaitaient tenir des permanences en mairie. J’essaie d’être un élu le plus abordable possible : mes coordonnées sont sur mon blog, sur les tracts du PRG, sur mes cartes de visite et même dans l’annuaire. Mais j’ai pensé qu’il était bien que les creillois puissent aussi venir me voir sans rendez vous et j’ai choisi le mardi après midi, sachant que le samedi matin est difficile à tenir vu la profusion de manifestations programmées ce jour là et je souhaite que les creillois et les commerçants  me voient sur le marché le samedi. Ce mardi, j’ai inauguré les permanences par la rencontre avec une sympathique médecin qui souhaite s’installer sur le quartier Rouher. Super mais pas si simple car toutes les cases commerciales sont pourvues et tous les appartements déclassés pour les activités libérales ou associatives sont occupés !  J’apprends aussi avec surprise que la détaxation liée à la zone franche dévolue au quartier fonctionne aussi pour les activités libérales comme un cabinet médical. On va trouver une solution….Suit le fleuriste de Gambetta qui est légitimement mécontent d’avoir appris par les journaux que son immeuble avait fait l’objet d’une intention de préemption au dernier conseil municipal, ce qui a provoqué l’inquiétude de ses salariés et l’étonnement de ses clients. Il a vraiment raison, nous devons revoir notre communication : je lui donne copie de la délibération et j’en ai informé les collègues en commission pour que ce « loupé » ne se reproduise plus.

Dès la fin de cette première après midi, je mesure la difficulté de ne pas disposer d’un assistant(e) pour suivre mes démarches. Les moyens de Creil sont limités, j’envie mes collègues des grandes villes…

 

 Mercredi 4 :  CHI de Clermont « pour quelques notes 2+ »

 

Depuis plusieurs semaines Mustapha Houari, jeune élu suppléant radical creillois, me parle de son initiative « Pour quelques notes 2+ ». Mustapha a la particularité d’être un artiste rappeur auteur-compositeur qui a déjà gagné le printemps de Bourge avec son groupe « Ma Version » et de travailler comme infirmier psy au CHI de Clermont. Très dynamique, il a fait partager sa passion aux patients et, chapeauté par un médecin, a lancé une activité de rap et de slam avec eux. Il leurs fait écrire et chanter sur leur vie, leurs désirs et leurs angoisses. Les psychiatres ont baptisé très sérieusement cette activité « atelier de lyrico-thérapie ». Mustapha a mobilisé ses amis rappeurs et a déjà pu réaliser un CD avec ses « malades » et mercredi il clôturait la deuxième saison de « lyrico-thérapie » par un concert dans les jardins du CHI.

J’ai soutenu sa démarche pour qu’il perçoive des subventions du Conseil Général et du Conseil Régional. Mustapha a même gagné un concours du Lyons Club qui lui a versé 1000€. Je suis venu voir son spectacle qui était très sympa et de qualité. Un de ses potes, Kristov, est devenu célèbre avec l’émission « la Nouvelle Star » : il avait fait le déplacement et attirait tous les regards, en particulier des jolies soignantes.

J’ai même croisé des médecins chefs, l’infirmier-général et deux directeurs adjoints. J’ai connu, lorsque je dirigeais le CHG de Clermont, l’équipe de direction du CHI si attachée au protocole, à la hiérarchie et au classicisme administratif que çà m’a fait bien sourire de les voir applaudir cet  infirmier-rappeur des quartiers de Creil qui , sans même s’en rendre compte, donne un sacré coup de jeune à cette (très) vieille institution qu’est le CHI : bravo !

 

Samedi 7 : Voyage au pays des berbères à la maison du CG de Creil

 

Le président Yves Rome et la majorité de Gauche du Conseil Général ont voulu dès l'arrivée aux responsabilités rapprocher l’institution des habitants en ouvrant des maisons de proximité d’accueil et d’orientation administrative. Jean Claude Villemain, conseiller général de Creil, épaulé par l’équipe d’hôtesses a fait de la maison du CG située au 25 rue Victor Hugo un lieu permanent d’expositions d’artistes, amateurs ou pros. Ce samedi il inaugurait une expo-photos intitulée « Voyage au pays des Berbères ». Dominique Bossion, un passionné de l’atelier photos de Creil est parti dix jours dans le sud marocain en bivouac et a « tapé » 2600 clichés ! Il a fait une sélection de ses 70 plus belles qu’il expose avec beaucoup de chaleur et d’humilité. Jean Claude Villemain qui est né en Tunisie et a fait le tour du sud tunisien berbère a trouvé les mots justes chargés d’émotion pour accueillir le photographe et ses amis.

Le regretté Michel Crépeau, député maire Radical de La Rochelle, nous disait souvent qu’au début de toute action politique il y a la culture et l’éducation. J’ai pensé à lui en félicitant mon collègue de faire entrer la culture dans la maison administrative du département. Toujours en retard d’une guerre, l’UMP de l’Oise dénonce les maisons du CG comme des lieux de propagande politicienne socialo-marxiste…à Creil ce lieu d’information et d’accès au Droit  est devenu, en plus, un lieu d’éducation et de culture populaire…

 

Tergnier : bureau fédéral du PRG Aisne

 

En 1998, quand j’ai été chargé de relancer le Radicalisme en Picardie, la camarade qui présidait la fédé de l’Aisne m’avait accueilli par un constat direct : « je me suis fâchée avec tout le monde, je divorce, je déménage à Orléans….Il reste un jeune à Château Thierry qui voudrait bien faire le PRG ; bon courage (sic) ! » Je pourrai écrire un bouquin sur mes années de galères à chercher des militants fiables dans ce département géant où je ne connaissais personne. C’est un « gaulliste de Gauche » (et oui, je ne savais même pas que çà existait) qui fut le moteur du renouveau Radical axonais : le sur-actif et volubile Didier Boda de Soissons. Dix ans plus tard, je file (sur les nouvelles routes isariennes 2X2 voies), excité et enthousiaste, vers Tergnier où Didier, président du  bureau fédéral du PRG Aisne, m’a invité pour arrêter notre stratégie sur le renouvèlement sénatorial de septembre prochain. Incroyable mais vrai, nous sommes maintenant en mesure de présenter un candidat avec des chances de devenir sénateur : le nouveau maire de Château Thierry Jacques Krabal !  Cette élection sera un vrai travail d’équipe car il nous faudra convaincre au moins 850 grands électeurs afin que Jacques puisse reprendre le siège du regretté Jacques Pelletier, sénateur Radical Valoisien et président du groupe Radical au Sénat (RDSE), décédé en septembre 2007.

Autre bonne nouvelle : je fais connaissance avec les membres du nouveau cercle militant « Tergnier-Chaunois » qu’a lancé Rodrigue Flahaut il y a un mois avec déjà trente amis dont le premier adjoint de Tergnier Daniel Dardenne et une sémillante attachée de com. qui fait des photos et veut bosser sur les blogs.  Le Radicalisme : çà marche quand on s’en occupe !


Daniel Dardenne, premier adjoint PRG de Tergnier 



Dimanche 8 : rassemblement des kurdes de France à Nogent

 

Depuis les élections municipales nous avons tissé des liens d’amitié que j’espère durables avec les militants de la Maison Franco-Kurde de Creil qui organise la communauté kurde de l’agglomération. Nous avons intégré trois candidates sur les listes de Nogent, Creil et Montataire : Méral est maire adjointe de Creil, Céline est conseillère de Montataire, Bilmez est élue suppléante à Nogent. Nous continuons à renforcer le lien politique d’autant que liés au Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), les kurdes défendent leur aspiration nationale pour un Kurdistan libre et démocratique tout en voulant une intégration sociale et citoyenne en France et en Europe.

En janvier, le président nous avait parlé des rassemblements des kurdes d’Europe qui se déroulent en Allemagne et nous avait demandé la possibilité d’accueillir un rassemblement des Kurdes de France. Le nouveau bureau de la CAC lui a proposé le stade Marie Curie de Nogent pour ce dimanche 8.

Il fallait bien çà car ce sont plus de 4000 personnes qui ont répondu à l’appel de nos amis creillois. Impressionnante communauté forte d’une jeunesse éclatante ! Formidable mélange des mamans en habits traditionnels et des jeunes filles en mini jupes, de papas en costards et de jeunes rappeurs avec crêtes d’iroquois sur la tête ! Des compétitions sportives, des discours sur la situation au pays, des brochettes à volonté (mais pas d’alcool) et de la musique : tous les styles de la musique kurde : le rap en français et en kurde pour les jeunes, la chanson traditionnelle pour les familles et même une sorte de Johnny Halliday arrivé en direct d’Allemagne qui a fait chavirer tous les participants.

Adjoint au développement économique, j’ai rencontré plus d’une quinzaine d’entrepreneurs en tout genre car l’une des richesses de cette communauté en plus de sa forte conscience politique réside dans sa vitalité économique. Le contact avec les élus de l’agglo était  très recherché et Jean Claude Villemain, Stéphane Godart de Montataire, Djamel Benkhérouf qui représentait Nogent et moi-même n’avons pas vu le temps passer à discuter à bâtons rompus tout azimut. Nous n’avons pas eu le temps d’apprendre à danser….
Céline de Montataire 
 Méral de Creil                
Bilmez de Nogent

Publié dans interventions d'élu

Commenter cet article