LE PRG EST LE MEILLEUR POUR LA DIVERSITE

Publié le par eric montes

PARIS, 19 janvier 2009 (AFP) - Les élus issus de l'immigration non-européenne ne représentent que 6,68% des élus des communes de plus de 9.000 habitants de
France métropolitaine, indique une étude du Haut Conseil à l'Intégration (HCI)
rendue publique lundi.
Selon cette étude commandée à Jean-François Amadieu de l'université Paris 1 Sorbonne, la part des élus issus d'une immigration extra-européenne a doublé entre 2001 et 2008, passant de 3,18% à 6,68% dans les communes de plus de 9.000 habitants de France métropolitaine.
Dans l'éventail politique, la palme revient aux Radicaux de gauche (9,66%) et aux Divers gauche (9,54%). le PS remporte pour les municipales de 2008 un bien meilleur score en terme de diversité (8,71%) que l'UMP (3,44%),

En 2001, détaille l'étude, les élus extra-européens, venus essentiellement du
Maghreb et de l'Afrique mais aussi du Moyen-Orient et de l'Asie étaient
1.069 contre 2.343 aujourd'hui. Dans ces 2.343, 1.844 ont été élus conseillers
municipaux, 495 adjoints et seulement 4 maires. Les maires d'arrondissement de Paris, Lyon et Marseille ne sont pas compris dans ce calcul.
Les différences régionales sont fortes, les régions ayant connu des arrivées d'immigrants importantes paraissant avoir une diversité des élus plus  élevée: ainsi en Bretagne il y eu 1,84% des élus issus de l'immigration extra-européenne contre 10,84% en Ile-de-France.
La connaissance de l'origine des élus, précise l'auteur de l'étude, a été, acquise par l'analyse de leurs noms et prénoms. Les origines ainsi reconstituées sont simplement des origines géographiques supposées et la méthode employée ne vise en aucun cas à classer les élus en fonction de catégories "raciales, ethniques ou religieuses", une méthode interdite par la loi.


La réaction de Jean Michel BAYLET, président du PRG, le 20 Janvier 2009

"C'est avec une très grande satisfaction que j'ai découvert que selon l'étude du Haut Conseil à l'Intégration 9,66% des élus municipaux du Parti Radical de Gauche que je préside seraient issus de l'immigration.
Le parti radical de gauche est donc, aujourd'hui, la formation politique française qui fait la plus large place à la diversité en politique sans avoir à imposer de politique de quota en interne. A mes yeux c'est la démonstration incontestable que l'application des principes républicains dans un cadre laïque est bien plus efficace que tous les discours sur l'action ou la discrimination positive.
Les radicaux de gauche ont démontré en mars dernier qu'il est possible de présenter des listes avec des candidats de talent issus de l'immigration en position éligible."                                       


les Radicaux de l'Oise font encore plus fort

Sur la base de cette étude qui prend en compte les villes de 9000 habitants et plus, six élus PRG de notre département sont issus de l'immigration non européenne: Fatima Abla , conseillère régionale et municipale de Beauvais, Zohra Slimani, conseillère municipale à Clermont, Betina Bouchibi, conseillère municipale à Nogent, Inès Anane, conseillère municipale à Montataire, Aicha Oyono, conseillère municipale déléguée à Creil et Eric Montes, conseiller régional et maire-adjoint de Creil. Sur un total de douze élus (5 à Creil, 2 à Nogent , 2 à Clermont, un à Pont, Montataire et Beauvais), cela fait 50% d'élus issus de la "diversité" !
Comme dit l'adage picard : "il y a les grands "diseux" et les grands "faiseux" !
 (sur les photos en commençant par le  haut : Fatima et Aicha en manif, Betina avec Christiane Taubira, Zohra, Eric et Inès)

Publié dans actualité politique

Commenter cet article